samedi , août 8 2020
أحدث الإضافات
Vous êtes ici: Accueil / News des publications / Communiqué de Hespéris-Tamuda.

Communiqué de Hespéris-Tamuda.

Communiqué de Hespéris-Tamuda

 

Malgré des conditions de travail très difficiles, l’équipe éditoriale de Hespéris-Tamuda, éditée par la FLSH, UMV de Rabat, a le plaisir d’annoncer aux lecteurs de la revue, la mise en ligne du fascicule 1, du Volume 55, (2019), avec un dossier dont le sujet coïncide parfaitement avec la dimension globalisante de la pandémie mondiale du Covid 19 intitulé: (L’histoire mondiale et nous: Nouvelles perspectives à découvrir) coordonné par Abdou Filali-Ansary et Abdelahad Sebti. Le fascicule contient aussi une variété d’articles avec des recensions d’ouvrages récents. Pour y accéder librement avec un affichage parfait, prière d’utiliser ce lien via votre ordinateur: http://www.hesperis-tamuda.com/…/hesperis-…/fascicule-1-2020

Voici un avant-gout de ce dossier (Filali-Ansary et Sebti):

“Au moment où les lecteurs auront le dossier de ce fascicule entre les mains, et par une coïncidence extraordinaire, ils auront bien conscience que la réalité d’aujourd’hui est un épisode important de l’histoire mondiale en acte, ce qui conforte les objectifs que nous nous sommes assignés dans ce dossier, à savoir sensibiliser les historiens à l’intérêt que présente l’histoire mondiale en tant que courant de recherche ayant fait ses preuves dans d’autres régions du monde.  Dès le début de la pandémie, on pouvait se croire dans un roman ou un film de science-fiction; puis la crise sanitaire a généré une configuration inédite de  phénomènes tels que le confinement affectant une grande proportion de l’humanité,  le gel  des transports internationaux et des  activités économiques, la crise pétrolière, et une grande incertitude par rapport à l’origine et aux perspectives de maîtrise du corona virus covid-19,  qui est l’acteur  central du moment. Celui-ci semble avoir mis à mal un grand nombre d’institutions que l’être humain a mises en place au cours de sa longue histoire.

La pandémie actuelle appartient à l’histoire des “nouvelles épidémies” liées à la mondialisation, mais elle constitue en même temps une crise de cette même mondialisation. Le dossier de la revue d’Hespéris-Tamuda vient donc à point nommé pour susciter des travaux et des réflexions qui interrogent le présent à la lumière du passé et des perspectives d’avenir, et qui pourraient même amener à envisager le passé comme “un autre pays,” selon la formule d’un romancier britannique.

 

 

 

 

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.