Saturday , December 16 2017
أحدث الإضافات
أنت هنا: الرئيسية / جديد الموقع / Invitation de L’Institut néerlandais au Maroc (NIMAR), pour la première conférence annuelle.

Invitation de L’Institut néerlandais au Maroc (NIMAR), pour la première conférence annuelle.

INVITATION

L’Institut néerlandais au Maroc (NIMAR) a l’honneur et le plaisir de vous inviter pour la première conférence annuelle Golius – al-Hajari pour célébrer la coopération scientifique entre le Maroc et les Pays-Bas depuis quatre siècles.

Une amitié savante au XVIIe siècle. Aux débuts de la coopération académique entre le Maroc et les Pays-Bas

Cette première conférence sera donnée par les professeurs Abdelmajid Kaddouri et Herman Obdeijn et traitera les échanges académiques et amicaux entre le savant néerlandais Jacobus Golius et l’érudit maroco-andalous Ahmad b. Qasim al-Hajari au début du dix-septième siècle, lors du séjour de Golius au Maroc dans le cadre d’une mission diplomatique.

La conférence aura lieu au siège du NIMAR le jeudi 16 novembre 2017 à 15 h et sera suivi par un cocktail.

Le directeur du NIMAR,

Prof. Léon Buskens

r.s.v.p. au: nimar@hum.leidenuniv.nl

Les professeurs Abdelmajid Kaddouri et Herman Obdeijn vous présenteront deux illustres savants qui ont joué un grand rôle dans les premiers contacts entre le Maroc et Les Pays-Bas au 17e siècle. Il s’agit de Jacobus Golius et Ahmed b. Qasim al-Hajari.

Golius accompagnait une délégation néerlandaise qui séjournait au Maroc de septembre 1622 jusqu’à juin 1624. Il profita de son séjour pour approfondir ses connaissances de l’arabe et d’acheter et de faire copier un grand nombre de manuscrits arabes, surtout en ce qui concerne les sciences exactes.

De retour aux Pays-Bas il occupait pendant plus de 40 ans la chair d’arabe et de mathématiques à l’Université de Leyden. Pendant tout ce temps il était l’homme de confiance des responsables néerlandais dans leurs contacts avec le Maroc.

Durant son séjour au Maroc Golius nouait une vraie amitié avec le savant Ahmed b. Qasim al-Hajari qui était le secrétaire du sultan marocain.

Al-Hajari avait déjà fait connaissance pendant un séjour à Paris et à Leyden avec le professeur Erpenius, le prédécesseur de Golius comme professeur d’arabe.

Al-Hajari procurait beaucoup de manuscrits à Golius et faisait copier un certain nombre de manuscrits provenant de la fameuse bibliothèque du sultan.  Après le retour de Golius aux Pays-Bas les deux hommes restaient en contact.

Tous deux étaient des esprits ouverts qui, avec curiosité, exploraient mutuellement leurs mondes et qui ont grandement favorisé l’intérêt scientifique pour leurs pays et cultures

Kaddouri: Al-Hajari, l’expression d’une Andalousie qui meurt

اضف رد

لن يتم نشر البريد الإلكتروني .